Le temps à Noël : Magie blanche ou journées vertes en plaine ?

Quelles sont les chances de voir de la neige en plaine et à quelle fréquence cette magie hivernale se produit-elle réellement en plaine ? Nous nous penchons sur les jours de fête à venir et osons un pronostic.

Header Wetter an Weihnachten

Noël 2021 : les prévisions

Y aura-t-il ou non un Noël blanc en plaine cette année ? Malheureusement, il est fort probable que les fêtes de Noël soient vertes cette année.

Ces derniers jours, la Suisse a connu un temps hivernal sec. L'anticyclone de la semaine dernière se dissipe peu à peu et une zone de basse pression se déplace de l'Atlantique vers la Suisse. Ainsi, les premières précipitations se profilent pour le vendredi 24 décembre. Il s'agit de pluie à basse altitude. Dans le courant de l'après-midi de vendredi, la pluie traversera la Suisse à partir de l'ouest. La limite des chutes de neige s'élèvera en soirée à 1'400 à 1'900 mètres.

Le jour de Noël, le 25 décembre 2021, et le lendemain de la Saint-Étienne, d'autres averses sont attendues en plaine. Avec des températures comprises entre 6 et 10 degrés, un Noël blanc est très peu probable en plaine. Avec une limite des chutes de neige située entre 1'300 mètres et 1'800 mètres au nord et entre 900 et 1'400 mètres au sud, le Noël sera plutôt vert.

Webcambild Kronberg Weihnachtswetter
Webcam Kronburg (03.12.2021).

Un Noël blanc, une rareté ?

Malheureusement oui. Un Noël blanc à basse altitude est une rareté. Statistiquement, il n'y a de Noël blanc en continu que tous les quatre ans. La probabilité de chutes de neige pendant l'un des trois jours de Noël est d'environ 40 pour cent à Berne, par exemple.

Le temps de Noël bouché est nettement plus fréquent en Suisse. Avec 70 pour cent de probabilité, les températures augmentent à Noël et la neige éventuelle fond ou est emportée par le vent.

L'évolution du temps en décembre est systématique depuis des années. Vers la fin novembre, le nord de la Scandinavie connaît la nuit polaire, période pendant laquelle le soleil n'est pas directement visible pendant plusieurs jours, voire plusieurs mois. Pendant cette période, de l'air glacial s'écoule du nord en direction de l'Europe centrale et apporte généralement en Suisse des chutes de neige jusqu'à basse altitude. Pendant qu'il neige en Suisse, une zone de basse pression se forme généralement au-dessus de l'Atlantique, qui apporte ensuite de l'air plus chaud sur la Suisse au cours des jours de Noël. Il s'ensuit une chute de chaleur et un dégel, le temps de Noël. La limite des chutes de neige s'élève alors jusqu'à plus de 1'500 mètres.

Depuis 2010, il n'y a pas eu de Noël en Suisse sans le classique dégel de Noël. En 2010 comme en 2011, la neige a fondu à basse altitude juste avant Noël. Par le passé, des températures allant jusqu'à 17 degrés ont également été mesurées en plaine le jour de Noël. Des températures aussi douces ont notamment été enregistrées à Bâle en 2013 et 2015. Des jours de Noël doux ont également été enregistrés par le passé à des altitudes plus élevées, comme par exemple l'après-midi de Noël dans l'Oberland bernois en 2017 et 2018.

  • Image :
  • pixabay.com
  • Alarme-Météo