Comment la poussière du Sahara influence-t-elle la météo en Suisse ?

La poussière du Sahara a assurément une influence sur la météo suisse : dans cet article, vous apprendrez comment ces particules de poussière modifient les températures et la formation des nuages.

Poussière du Sahara Vue de Pilatus
Vue peu claire du lac des Quatre-Cantons depuis Pilatus Kulm (19 mars 2020)

Le Sahara, principale source de poussière minérale

Il existe de nombreux types différents de particules en suspension dans notre atmosphère. Parmi celles-ci, la poussière minérale est un composant essentiel de l'aérosol atmosphérique, et le Sahara, le plus grand désert sec du monde, en est la plus importante source.

En cas de fortes turbulences et de vents violents au-dessus du désert, les particules de sable peuvent s'élever de quelques kilomètres dans l'atmosphère. Les plus grosses particules retombent rapidement sur le sol. En fonction des courants de vent, les petites particules peuvent être transportées sur plusieurs milliers de kilomètres à des altitudes plus élevées.

Mesures de la poussière du Sahara sur le Jungfraujoch et à Payerne

Les particules de poussière du Sahara sont également transportées jusqu'en Suisse lorsqu'il y a un fort courant du sud. Les stations météorologiques du Jungfraujoch et la station aérologique de Payerne mesurent ces événements avec précision depuis 2001.

Tant au printemps, entre mars et juin, qu'en octobre et novembre, on observe une forte influence de la poussière du Sahara sur les Alpes. En plein cœur de l'été, les événements sont beaucoup moins nombreux, tandis qu'en hiver, ils sont généralement très courts. La plupart des épisodes de poussière saharienne ne durent que quelques heures. Seules quelques-unes s'étendent sur plus d'une journée.

Influence des particules de sable sur la météo

En règle générale, ce phénomène de poussière saharienne est causé par une situation météorologique avec un apport d'air chaud en provenance de la région méditerranéenne, par exemple une zone de basse pression au-dessus de l'Atlantique et un anticyclone au-dessus de la mer Baltique. La différence de pression entre les deux zones de pression garantit que l'air chaud est transporté directement du désert du Sahara vers l'Europe centrale. Et avec elle, la poussière du Sahara.

La manière dont la poussière du Sahara affecte exactement le temps en Suisse fait toujours l'objet de recherches. Les mesures effectuées au-dessus du Sahara ont montré que la poussière a une influence majeure sur le bilan radiatif : Plus de poussière dans l'atmosphère signifie que moins de rayonnement solaire atteint le sol.

Pour la Suisse, cela signifie : Malgré l'air chaud venant du sud, les particules de sable peuvent faire en sorte que les températures ne montent pas aussi haut que prévu. Les particules réfléchissent les rayons du soleil et les atténuent ainsi : L'influence exacte sur la température est difficile à mesurer, mais elle est de l'ordre de 1° C environ.

En cas de forte concentration de poussière saharienne, elle est clairement visible à l'œil nu, surtout à haute altitude : le ciel semble plus pâle que d'habitude car les minuscules particules ont tendance à disperser la lumière. Au lever et au coucher du soleil, cela crée une atmosphère très particulière.

La poussière de sable a également un effet sur la formation des nuages. La poussière du Sahara provoque davantage de noyaux de condensation dans les couches supérieures de la troposphère où des gouttes peuvent se former. Ainsi, des nuages voilés assez denses, appelés cirrus, se forment à haute altitude.

La poussière du Sahara a aussi une influence sur la nature

Pour les personnes allergiques, l'arrivée des poussières du Sahara est rarement une bonne nouvelle : ces particules de poussière sont une source naturelle de poussière fine, qui peut avoir des conséquences sur la santé au-delà d'une certaine concentration.

La poussière peut également causer des problèmes aux plantes : Les particules de sable saharien empêchent la photosynthèse lorsqu'il recouvre les feuilles des plantes. D'autre part, la poussière du Sahara contient des minéraux importants qui peuvent servir de nutriments pour les plantes.

500 millions de tonnes de particules de sable transportées chaque année

Au total, environ 500 millions de tonnes de sable sont soufflées du Sahara chaque année vers différentes régions du monde. Des quantités de sable beaucoup plus importantes sont transportées du Sahara vers l'ouest à travers l'Atlantique que vers l'Europe.

Les vents alizés transportent les particules jusqu'en Amazonie et dans les forêts tropicales des Caraïbes, où elles contribuent de manière décisive à la croissance des plantes : selon les estimations, environ 40 millions de tonnes de poussière de sable sont déposées dans la région amazonienne, qui sert d'engrais naturel pour la biosphère locale.

La poussière saharienne affecte également la formation des tempêtes et des ouragans sur l'Atlantique. L'air sec et poussiéreux supprime toute formation de tempête, même si tous les autres facteurs sont favorables à la formation de tempêtes.

Regarder la poussière du Sahara dans Alarme-Météo

Grâce aux plus de 200 livecams de l'application Alarme-Météo, vous pouvez suivre en direct les événements liés à la poussière du Sahara en Suisse : En particulier au lever et au coucher du soleil, les particules de poussière agissent comme un filtre naturel sur les paysages. En outre, l'application météo gratuite vous permet d'obtenir des prévisions météorologiques détaillées à partir de plus de 15 000 endroits en Suisse.

Avez-vous récemment observé un phénomène de poussière du Sahara ? Alors envoyez-nous vos photos à contact@alarmemeteo.ch - nous aimerions les partager avec notre communauté sur les canaux des médias sociaux !

Plusieurs Informations

1 Articles

 

Sources des Images: Alarme Météo