Nous sommes en septembre et l’automne approche à grands pas : un moment idéal pour se remémorer l’été 2019 qui a été marqué par deux vagues de chaleur en Suisse.

Deux vagues de chaleur entraînent un été 2019 chaud

L’été 2019 restera dans l’histoire comme le troisième été le plus chaud depuis le début des mesures, tout comme les mois d’été 2015, 2017 et 2018 ; seul l’été 2003 a été beaucoup plus chaud.

L’été 2019 est donc le quatrième été chaud d’affilée à dépasser la température moyenne nationale de 15°C. Cette augmentation marquée de la chaleur estivale est l’un des signes évidents du réchauffement climatique en cours.

Contrairement à l’été de l’an dernier, l’été de cette année a été nettement plus pluvieux dans de nombreuses régions de Suisse. C’est la raison pour laquelle nous pouvons également parler d’un été 2019 varié.

Le deuxième mois de juin le plus chaud et le sixième mois de juillet le plus chaud depuis le début des mesures

La plus grande chaleur de l’été 2019 s’est développée en juin et juillet avec deux grandes vagues de chaleur :

Du 25 juin au 1er juillet 2019, une canicule de sept jours s’est propagée sur toute la Suisse, avec des températures dans de nombreux endroits bien au-dessus de 30 degrés, qui n’ont pas chuté sous les 25 degrés même pendant la nuit.

La deuxième vague de chaleur a suivi dans le dernier tiers de juillet et a atteint une température maximale moyenne de 32 à 34 degrés.

La température de la période juin-juillet a augmenté avec une moyenne nationale de 15,7 °C pour atteindre la deuxième valeur la plus élevée depuis le début des mesures en 1864.

Record de chaleur absolus dans les différentes stations de mesure

La chaleur de juillet a établi de nouveaux records absolus sur des points de mesure individuels, parfois même plusieurs fois au cours d’un mois. Scuol (33,3° C) et Koppigen (36,5° C) ont atteint en juin des températures qui avaient déjà été à nouveau dépassées en juillet.

alerte canicule alarme meteo iphoneX

Le mois d’août riche en précipitations mène à la variété

En moyenne, août 2019 a été aussi chaud que juin 2019, mais il n’y a pas eu de canicule. Les conditions météorologiques souvent changeantes ont apporté à maintes reprises des orages. Certaines régions ont été touchées par de fortes précipitations et la température était périodiquement bien en dessous de la moyenne à long terme. Pourtant, le mois d’août 2019, avec ses journées pluvieuses et ses fortes précipitations, a été l’un des 15 mois d’août les plus chauds depuis le début de la foire commerciale en 1864.

Une première phase de trois jours de précipitations (à partir du 5 août) a apporté environ 60 mm de précipitations à certains points de mesure dans le nord-est de la Suisse : dans les stations de mesure de la région, les précipitations totales sur trois jours ont lieu tous les 1 à 3 ans environ. L’orage des 9 et 10 août a également apporté de fortes précipitations de 10 à 40 mm dans le Mittelland suisse.

Des pluies plus abondantes ont été enregistrées les 11 et 12 août : Dans la région de la Léventine au Tessin, par exemple, les précipitations ont été de 120 mm.

Il y a même eu un nouveau record de précipitations en deux jours à Arosa : 160 mm de pluie sont tombés ici en 48 heures – la première valeur mesurée de plus de 150 mm dans la longue histoire de cette station météorologique des Grisons.

Grâce aux contreforts d’un pic des Açores, le temps s’est calmé et les températures estivales ont suivi à la mi-août, avec des températures supérieures à 30°C le 18 août au lac Léman, dans le Bas-Valais et dans la vallée du Rhin entre Coire et le lac de Constance.

Entre le 18 et le 20 août, des orages violents ont cependant suivi dans différentes régions de Suisse en raison d’un front froid. Dans le canton de Vaud, il y a eu 110 mm de précipitations par endroits en 72 heures – des précipitations auxquelles on peut s’attendre tous les 50 à 100 ans. Et certaines sommes journalières d’une seule journée ont même dépassé les 85 mm au Tessin !

Un fin août pour la réconciliation

Du côté nord des Alpes, le temps s’est calmé jusqu’à la fin du mois qui a suivi les orages turbulents. Dans les Alpes et sur le versant sud des Alpes, des averses et des orages ont dominé le temps jusqu’au 24 août. Le pic du 25 août a ramené l’été dans toute la Suisse à la fin du mois, avec des maxima d’environ 28 degrés, voire plus de 30 degrés selon la région.

Une fin du mois d’août conciliante, qui marque le début de l’automne à venir avec beaucoup d’anticipation.