Les météorologues peuvent prédire avec précision les vents et les tempêtes. Mais comment les vents se développent-ils réellement ? Qu’est-ce que les tempêtes de vent ont à voir avec la pression atmosphérique ? Et comment éviter au mieux les dommages causés par les tempêtes ?

Zones de basse pression et de haute pression – une définition

La pression atmosphérique est une mesure de la pression atmosphérique, c’est-à-dire la pression que l’air exerce sur une surface en raison de la gravité. À la surface de la terre, la pression atmosphérique varie entre 970 et 1030 hectopascals (hPa) selon les conditions météorologiques. La valeur normale est 1013,25 hPa.

Les zones de basse pression sont appelées zones de basse pression. Ceux qui ont une pression d’air élevée correspondent à des zones de haute pression.

Comme les processus locaux, régionaux et mondiaux ont une grande influence sur la pression atmosphérique, l’emplacement des zones de haute et de basse pression change constamment. Cela crée toujours des conditions météorologiques et des directions de vent différentes. Fondamentalement, cependant, les masses d’air s’écoulent toujours des zones de haute pression atmosphérique vers les zones de basse pression atmosphérique.

Les zones de basse pression sont généralement associées aux intempéries. C’est parce que l’air monte à un point bas, la masse d’air chauffé et humide se refroidit, ce qui à son tour conduit à des nuages et souvent à des précipitations.

Dans la zone de haute pression, par contre, l’air circule vers le bas. Cela entraîne une augmentation de la température et la dissolution du nuage. Dans les zones de haute pression, le temps est généralement beau.

Les vents pour compenser les différences de pression et de température de l’air

Les vents sont un mouvement dirigé de l’air dans l’atmosphère. Et comme la nature s’efforce essentiellement de compenser les différences, cela se produit aussi avec la pression atmosphérique : l’air de la pression atmosphérique supérieure (zone de haute pression) se déplace vers la pression atmosphérique inférieure (zone de basse pression) jusqu’à ce que la pression atmosphérique soit équilibrée.

Vent de lac - principe
Source: Alarme-Meteo

Ce processus s’explique relativement facilement au niveau local, à l’exemple de la brise du lac :

  • En principe, les masses terrestres se réchauffent plus vite que l’eau. Par une chaude journée d’été, la surface de la terre se réchauffe plus vite que l’eau d’un lac.
  • Comme l’air chaud est plus léger que l’air froid, les masses d’air s’élèvent au-dessus de la surface de la terre à mesure qu’elles s’enfoncent à la surface de l’eau.
  • Cela crée une zone de haute pression locale au-dessus du lac et une zone de basse pression au-dessus du terrain.
  • Comme les vents soufflent toujours de la zone de haute pression dans la zone de basse pression, ce qu’on appelle le vent de mer se produit généralement par une chaude journée d’été.
  • Ces différences de pression et de température déterminent également les courants d’air sur les montagnes (vents ascendants et descendants), les courants ascendants ou la formation de foehn. La déclaration ci-dessus s’applique donc aussi bien au niveau régional (par exemple, les vents traversant des vallées entières) qu’au niveau mondial.

Désignation des zones de pression d’air

Les zones de basse pression significative et les zones de haute pression sont généralement nommées par des prénoms féminins ou masculins. Dans le passé, il était d’usage de toujours donner des noms masculins pour les cyclones et des noms féminins pour les anticyclones.

Depuis 1998, il y a eu un petit changement : dans les pays germanophones, les zones de basse pression reçoivent des noms féminins les années paires et des noms masculins dans les zones de haute pression. Les années impaires, c’est l’inverse. Depuis novembre 2002, même un “sponsor météo” peut prendre en charge un parrainage de nom pour une somme d’argent et ainsi déterminer le nom du bas ou du haut respectif.

Aeolus : De meilleurs profils de vent grâce au nouveau satellite ?

Le nouveau satellite européen “Aeolus” doit fournir de nouvelles informations pour les prévisions météorologiques dans le domaine des treuils. Grâce à ces nouvelles mesures du vent depuis l’espace, les météorologues espèrent améliorer les prévisions météorologiques pour les deux à quatre prochains jours. Le système de mesure actuel avec ballons météorologiques, navires et avions montre des lacunes : que ce soit dans l’hémisphère sud, au-dessus des océans ou des tropiques, les données ne sont disponibles que dans une faible mesure. Aeolus devrait donc être en mesure de mesurer la vitesse du vent autour du globe à partir d’une hauteur de 30 kilomètres jusqu’au sol. Le lancement d'”Aeolus” est prévu pour le 22 août 2018.

Recevez des avertissements d’orage pour le vent et la tempête avec Alarme-Météo

L’application gratuite de Wetter-Alarm envoie des avertissements de tempête via des messages push pour les vents forts et les tempêtes. Le service d’alerte fait la distinction entre les rafales de vent dans les basses terres et les tempêtes de vent dans les vallées alpines du nord.

Les valeurs seuils pour en pleine :

  • Stade Jaune : Fortes rafales de vent avec des vitesses de vent de 60 à 75 km/h.
  • Stade Orange : rafales avec des vents de 75 à 110 km/h.
  • Stade Rouge : rafales avec une force du vent supérieure à 110 km/h.

 

Les seuils pour les vallées du nord des Alpes:

  • Niveau Jaune : Foehn fort avec des vitesses de vent de 75 à 90 km/h.
  • Etape Orange : Föhnsturm avec des vitesses de vent de 90 à 120 km/h.
  • Niveau Rouge : Forte tempête de foehn avec une force du vent de plus de 120 km/h.

 

Comportement correct avant et après les tempêtes de vent !

Alarme-Météo recommande les mesures suivantes pour minimiser les dommages causés par des vents forts :

Avant un événement éolien :

  • Abonnez-vous à Push News de Alarme-Météo pour les vents.
  • Observer la météo locale
  • Sécuriser les objets en vrac, que ce soit autour de la maison, sur le balcon ou dans le jardin (pots de fleurs, meubles de jardin, vélos, etc.).
  • Fermer les fenêtres et les volets
  • Enrouler les stores en tissu
  • Vérifier les fixations sur la maison (antennes, système solaire, etc.)
  • Mettez les animaux en sécurité
  • Garez les véhicules dans un garage si possible.

 

Lors d’un événement éolien :

  • Si possible, restez à la maison pendant une tempête.
  • Conduisez prudemment, réglez la vitesse et augmentez la distance de sécurité.
  • Attention aux branches qui tombent ! Évitez les sentiers forestiers et les avenues bordées d’arbres.
  • Attention aux chutes d’objets sur le bâtiment (tuiles, câbles électriques, etc.).
  • Ne réparez pas les dommages aux bâtiments pendant la tempête.
  • Évitez les endroits exposés au vent (crêtes, crêtes, crêtes, pics, etc.).
  • Éviter les rives des lacs, s’abstenir des activités aquatiques.

 

Liens & informations