Ils sont non seulement désagréables, mais aussi dangereux quand on les rencontre en montagne au cours d’une marche ou d’une randonnée : ce sont les orages. En suivant les quatre conseils suivants, vous adopterez le comportement qui s’impose dans de telles circonstances.

La probabilité d’être foudroyé en montagne augmente en fin de journée pendant la saison estivale. En montagne, les grimpeurs, les alpinistes et les randonneurs sont les personnes les plus exposées à ce risque.

En principe, on distingue dans l’espace alpin deux types d’orage :

Orages de chaleur

Les orages de chaleur sont un phénomène météorologique fréquent durant les mois d’été. Ils se forment généralement l’après-midi et jusqu’en soirée. Dans le bulletin météo, on parle souvent d’une atmosphère relativement instable dont il faut tenir compte avant de faire des projets. On les reconnaît lorsque des cumulus se mettent brusquement à se développer en hauteur. Au plus tard, si vous observez d’énormes cumulonimbus, vous avez intérêt à chercher un endroit protégé.

Orages frontaux

Ils se développent lors d’un brusque changement de temps dû à l’arrivée d’une masse d’air froide et mettent souvent fin à une période de beau temps. Il n’est pas rare – juste avant l’approche d’une masse d’air froide – qu’il fasse particulièrement beau et que le ciel soit dégagé. Si les orages frontaux sont aussi imprévisibles, c’est parce qu’ils peuvent surgir très vite et ne sont pas faciles à reconnaître à l’apparence des nuages. Une masse d’air froide peut faire baisser la température très rapidement. Ainsi, il peut aussi arriver qu’il neige à haute altitude, même en plein été, et cela représente un risque d’hypothermie.

 En suivant les conseils suivants, vous améliorez votre sécurité – que vous soyez en train de planifier une excursion en montagne ou que vous soyez surpris par un orage en altitude.

1. Avant de planifier votre itinéraire, consulter le bulletin météorologique actuel

Pour évoluer en sécurité en altitude, il est essentiel de bien planifier son circuit. Avant toute excursion, il est nécessaire de consulter le bulletin météorologique et d’analyser les prévisions à court terme. De nos jours, les smartphones, tablettes et ordinateurs ont nettement simplifié la consultation du bulletin météo actuel. Différents portails météo et app météo comme Alarme-Météo fournissent une très bonne base pour planifier des circuits. Lorsque les conditions ne paraissent pas particulièrement favorables, il vaut mieux en cas de doute privilégier la sécurité et repousser, le cas échéant, l’excursion à plus tard.

2. Observer attentivement l’évolution du temps sur place

De surcroît, il est recommandé d’observer attentivement l’évolution du temps sur place. Cela permet de réagir à temps à certains signes précurseurs et de rebrousser chemin. Il faut redoubler de précautions en cas de forte probabilité orageuse qui s’annonce par de l’air humide et lourd en matinée et par une formation rapide de grands nuages convectoriels. L’apparition de nuages orageux bien formés (bleu foncé à gris) et de fortes rafales de vent frais, l’arrivée de précipitations ou d’averses de grésil, le chargement des cheveux en électricité statique, des décharges d’étincelles visibles (ce qu’on appelle le feu de St-Elm) et des intervalles de temps de plus en plus courts entre les éclairs et le tonnerre sont des signes alarmants.

meteo en motaigne

3. Éviter les zones exposées, s’éloigner des cours d’eau

Si, malgré tout, vous venez à être surpris en cours d’excursion par un orage, il vaut mieux éviter les zones et objets exposés. Quittez le plus vite possible des espaces désertés tels que crêtes et sommets de montagne ainsi que les lisières de forêt comportant des arbres de grande taille ! Surtout, n’empruntez plus de via ferrate comportant des ancrages en acier et des câbles métalliques. Au cas où vous faites partie d’un groupe important, il est préférable que vous vous éloigniez les uns des autres. Il faut également éviter les sentiers pédestres qui longent les cours d’eau.

4. Chercher un abri

Les refuges de montagne et les maisons équipées d’un paratonnerre offrent la meilleure protection contre les orages. S’il s’avère difficile de trouver un refuge de ce type, le mieux est de se mettre en position accroupie à un endroit qui soit à l’abri des chutes. Veillez à toucher le moins possible le sol et à vous asseoir sur une surface isolante (par ex. le sac à dos). Il est indispensable de se tenir à bonne distance d’arbres isolés ou de bosquets. Les grottes, cavernes et surplombs rocheux humides sont des solutions moyennement bonnes : si vous y trouvez un abri, veillez à respecter une distance minimale de deux mètres par rapport aux parois !

Alarme-Météo : ma météo, mon app

L’app gratuite « Alarme-Météo » vous informe en temps réel des intempéries à venir et vous fournit des données actuelles concernant vos localités favorites. Déjà plus d’un million de clients utilisent Alarme-Météo pour leur maison, dans le cadre de leur travail ou de leurs loisirs. Vous pouvez télécharger gratuitement Alarme-Météo dans l’AppStore et dans Google Play Store.

 

Images: xemel.ch