La variété de nuages que l’on peut observer dans le ciel est immense. Mais comment les nuages se forment-ils ? Et quels types de nuages rencontre-t-on en Suisse ?

Alarme Meteo Nuages en Suisse
Source: phototraveler.ch

Comment les nuages se forment-ils ?

En montant l’air enregistre une baisse de température. L’humidité relative augmente. L’humidité relative est le rapport en pour cent entre la quantité effective et la pression de vapeur maximale. Dès que le point de saturation est atteint, la vapeur d’eau excédentaire se condense, tout en continuant à se refroidir. De minuscules gouttes d’eau se forment et restent en suspension dans l’air en raison de leur très faible poids. L’accumulation de ces gouttes d’eau est alors visible sous forme de nuage. Une goutte d’eau présente un diamètre de 0,001 à 0,01 millimètre. Et chaque centimètre cube de nuage contient en moyenne une centaine de ces gouttelettes.

Les différents types de nuages en Suisse

Il existe dans le ciel une incroyable variété de nuages. Cependant, grâce à certaines caractéristiques communes telles que leur forme, leur formation et leur altitude, une classification par type de ces nuages est possible. Celle établie par l’Organisation météorologique mondiale (WMO) répertorie dix types de nuages.

Les nuages de la couche supérieure :

Le cirrus : Nuage élevé, il peut être composé de filaments blancs ou majoritairement de bandes et flocons blancs. Ce nuage se caractérise par sa ressemblance avec la chevelure. Il est possible d’observer des cirrus tachetés ou épais après un orage : le soleil est alors dissimulé, peut paraître gris, voire totalement obstrué.

Nuage Cirrus

Le cirrocumulus : Ce nuage moutonneux élevé passe souvent inaperçu et se compose d’éléments en forme de flocons de très petite taille, enchevêtrés les uns aux autres et dont les formes évoluent constamment. Le cirrocumulus se forme surtout par convection au sein des couches minces et instables de la troposphère supérieure.

Le cirrostratus : Un voile de nuages blanc, translucide qui couvre en générale tout le ciel. Un signe distinctif sont les “effets de halo” en forme d’anneau claire au tour du solei ou de la lune.

Nuage cirrostratus

Les nuages de la couche moyenne :

L’altocumulus : Ce nuage moutonneux dense est très fréquent. Ce type de nuage se compose d’éléments, galets, rouleaux, etc. en forme d’écailles, disposés en couches horizontales. Il est rare d’observer un altocumulus isolé. Ces nuages sont souvent annonciateurs d’orages : ils ne restent rarement compacts et se désagrègent rapidement, pour céder la place aux cumulus et cumulonimbus chargés d’activité orageuse. Ces derniers se forment surtout par temps de fœhn, à la fin d’une période de beau temps et, dans les zones chaudes, avant l’approche d’un front froid. Des nuages similaires se forment aussi au Sud des Alpes lorsque souffle le vent du Nord.

Nuage altocumulus

L’altostratus : Ce nuage typique des couches moyennes est généralement d’apparence uniforme et diffuse. Il obstrue entièrement ou partiellement le ciel. L’altostratus peut être si fin qu’il reste possible de discerner la position du soleil. Contrairement au cirrostratus, aucun halo n’entoure l’altostratus.

Nuage altostratus

Les nuages de la couche basse :

Le stratocumulus : Ce nuage à la forme de chou-fleur présente des couches et se compose de ballots ou blocs qui, comme pour l’altocumulus, sont disposés en strates horizontales. Les différents éléments sont toutefois significativement plus gros que ceux de l’altocumulus.

Nuage stratocumulus

Le stratus : Ce nuage bas présente des couches et se caractérise par une limite inférieure diffuse. Il s’agit d’une couche nuageuse fermée et grise. Ce genre de nuage se forme surtout par temps de bise en hiver. En Suisse, le stratus est souvent appelé aussi « brouillard d’altitude ». Il apparaît fréquemment aussi sous forme de ciel de traîne, au-dessous des nimbostratus.

Nuage stratus

Les nuages que l’on retrouve à toutes les altitudes :

Le cumulus : Ce nuage en forme de chou-fleur se développe à la verticale, et revêt l’apparence de monticules ou tours aux contours bien dessinés. La partie supérieure ventrue ressemble à un chou-fleur. La partie inférieure de ce nuage est plutôt foncée et s’étire pratiquement à l’horizontale.

Nuage cumulus

Le cumulonimbus : Ce nuage de pluie et d’orage est un nuage compact et épais, à la forme de tour imposante. Le cumulonimbus est à l’origine d’orages très violents, accompagnés de pluies intenses et de décharges électriques (éclairs).

Nuage cumulonimbus

Le nimbostratus : Typique nuage de pluie stratifié, on peut souvent l’observer sous forme de couche nuageuse allongée, d’un gris sombre. Le nimbostratus est un nuage lourd, qui peut donner lieu à des pluies persistantes durant plusieurs heures. Sous cette couche, on observe souvent des nuages plus bas, étiolés, qui finissent par rejoindre le nimbostratus dans sa croissance.

Nuage nimbostratus

Formations nuageuses visibles dans les livecams d’Alarme-Météo

De nombreuses formations nuageuses peuvent être observées à l’aide des images panoramiques haute-définition disponibles dans l’app Alarme-Météo. L’app météo gratuite vous propose de magnifiques images HD de plus de 150 emplacements différents, des données météorologiques précises et des alertes d’intempéries en temps réel pour la Suisse, directement sur votre smartphone. Déjà plus d’un million de Suisses utilisent Alarme-Météo pour leur maison, dans le cadre de leur travail ou de leurs loisirs.

Téléchargement Alarme-Météo ma météo – mon app.

Alarme-Météo Webcams

 
Source d’images: