Valeurs seuil pour l’alarme gel

Gelées au sol

La température du sol (5 cm au-dessus de la surface du sol) baisse en dessous de 0° Celsius.

Léger gel

La température de l’air (2 m au-dessus de la surface du sol) baisse en dessous de 0° Celsius.

Gel intense

La température de l’air (2 m au-dessus de la surface du sol) baisse en dessous de -3° Celsius.

Une gelée au sol survient lorsque la température près du sol (5 cm) dépasse le point de givrage. Les alertes de gel sont lancées uniquement en plaine, seulement pendant la période de végétation, entre avril et octobre. En hiver, les gelées au sol sont normales et il est donc inutile de lancer des alertes.

Dangers & mesures à prendre

Propriétaire d’immeubles

Le gel peut provoquer de gros dégâts dans un bâtiment. Si les conduites extérieures ou les conduites de pièces non chauffées contiennent encore du liquide, elles peuvent geler. Le mazout peut aussi s’épaissir dans les conduites, ce qui entraîne une panne de chauffage. Même au jardin, les plantes qui craignent le gel peuvent aussi subir des dommages importants.

Usagers de la route

Les premières gelées laissent généralement présager un risque de verglas sur les routes et les trottoirs. Lorsque qu’elles sont humides, certaines zones exposées ,comme par exemple les ponts, peuvent représenter un danger pour la circulation. (voir à ce sujet les valeurs seuil applicables au verglas).

Amateurs de montagne

Le gel et les afflux d’air froid peuvent transformer certains endroits comme des cours d’eau en patinoire. Les sentiers pédestres peuvent être difficiles à emprunter ; il est conseillé d’éviter absolument les champs de neige. De même, une très forte baisse des températures (par ex. à l’aube ou peu après le coucher du soleil) peut être à l’origine d’hypothermies.